Naki

De Wiki riichi mahjong
(Redirigé depuis Ron)
Aller à : navigation, rechercher

Les naki 「鳴き」 sont les réquisitions autorisées de tuiles défaussées. Après qu'une tuile défaussée n'a pas été réclamée, elle sort du jeu et reste dans la défausse jusqu'à la prochaine donne. Les tuiles défaussées donnent aux joueurs une autre source de tuiles pour compléter leur main en plus de la pioche normale. Après avoir réclamé une défausse, la main du joueur est considérée ouverte. En conséquence, le joueur perd la possibilité de déclarer riichi, et la main n'est plus éligible pour le yaku mentsumo ainsi que d'autres yakus requérant une main fermée. Il y a également certains yakus qui s'accommodent d'une main ouverte mais dont la valeur est réduite d'un han dans ce cas.

Les tuiles utilisées pour les groupes ouverts sont rangées sur le côté de l'espace de jeu. Même révélées elles font toujours partie de la main du joueur. Cependant, elles ne peuvent plus être échangées. En conséquence, le nombre de tuiles disponibles à la défausse dans la main d'un joueur diminue à chaque réquisition. De treize tuiles, leur nombre descend à dix après une réquisition, à sept après deux, à quatre après trois et enfin à une seule après quatre réquisitions. Cela rend la capacité d'un joueur à se défendre réduite à chaque réquisition.

Cela étant, les joueurs peuvent mettre à profit la réquisition de tuiles en raison du gain de vitesse, de la facilité, et d'une éventuelle valeur identique de la main une fois ouverte. Les joueurs doivent aussi prendre en compte le nombre de tuiles restantes. D'une manière générale, la réquisition est une décision au cas par cas. En particulier pour des mains valant mangan ou plus, ouvrir sa main peut être une option plus viable que de rester fermé.

Enfin, la dernière défausse ne peut être réclamée pour compléter des groupes ouverts, même pour atteindre tenpai. La réquisition de la dernière défausse n'est possible que pour une main gagnante, auquel cas hōtei raoyui est ajouté aux yakus présents dans la main.

Figures et principes généraux

De manière générale, les réquisitions s'appliquent aux tuiles qui viennent d'être défaussées. Bien sûr, les joueurs ne sont pas obligés de réclamer une tuile défaussées, mais ils peuvent le faire tant qu'ils possèdent deux des trois tuiles nécessaires pour une figure dans leur main. Chaque tuile défaussée qui n'est pas réclamée reste dans la défausse, jusqu'à la fin de la donne.

Il existe une règle supplémentaire à la réquisition, kuikae. Il se peut que des joueurs aient des figures complètes dans la main et qu'une tuile défaussée permette une réquisition. Si un joueur souhaite réclamer une tuile en utilisant deux tuiles d'une figure existante, il n'est pas autorisé à défausser la dernière tuile de cette figure avant le tour suivant.

Réquisitions

Chii チー Suites
Pon ポン Brelan
Kan カン Carré
Ron ロン Victoire sur défausse

Pour chaque défausse, les joueurs ont la possibilité de réclamer les tuiles défaussées dans les conditions suivantes :

  • Pour toute réquisition un joueur doit avoir en main deux des trois tuiles nécessaires pour former une figure complète.
  • Les réquisitions doivent être faites juste après la défausse, et avant le tour du joueur suivant. Autrement, la tuile défaussée reste dans la défausse et ne peut plus être réclamée.
  • Les joueurs révèlent les deux tuiles qu'ils ont déjà et y ajoutent la tuile réclamée. Ces trois tuiles sont ensuite placées dans le coin de l'espace de jeu à la droite du joueur.
  • La tuile réclamée doit être inclinée à 90° par rapport aux autres afin de pouvoir rester identifiable.
  • La tuile réclamée doit être disposée à gauche, au milieu ou à droite pour indiquer à quel joueur elle a été prise (respectivement au joueur de gauche, d'en face ou de droite).
  • Cette convention permet de faire appliquer le furiten, puisque les tuiles réclamées sont toujours indiquée comme faisant partie de la défausse du joueur concerné.
  • Si la tuile défaussée permet de terminer une main, n'importe quel joueur peut déclarer ron.

Chii

Tile-1p-e.svgTile-2p.svgTile-3p.svg

Chii 「チー」 est l'appel permettant de former des suites ouvertes ou minjun. Pour ce faire, le joueur à droite du joueur ayant défaussé peut réclamer la tuile en déclarant chii. Il n'est donc possible de déclarer chii que pour voler au joueur à sa gauche. En conséquence, la tuile que l'on place inclinée se trouve toujours à gauche de la figure. En plus, cette réquisition est généralement restreinte par la règle du kuikae, où chii est déclaré en utilisant une suite déjà complète. Dans ce cas, la tuile qui reste de la suite originale (qui a été cassée) ne peut être défaussée. Le joueur est obligé de défausser une autre tuile.

Pon

Left Across Right
Tile-1p-e.svgTile-1p.svgTile-1p.svg Tile-1p.svgTile-1p-e.svgTile-1p.svg Tile-1p.svgTile-1p.svgTile-1p-e.svg

Les toitsu (paires) peuvent être transformées en minkō (brelans). À l'inverse de chii, l'appel pon 「ポン」 peut être formulé pour prendre une tuile défaussée par n'importe quel joueur. Tant qu'un joueur possède deux tuiles identiques et que la troisième est défaussée, il peut la réquisitionner. Du fait que tout le monde est autorisé à voler, il se peut que le tour d'un joueur soit sauté.

Kan

Kan 「カン」 peut fonctionner comme pon, avec quelques procédures en plus, c'est ce qu'on appelle un daiminkan (grand carré ouvert). Dans ce cas le placement de la tuile volée est similaire au pon. Il y a deux autres types de carrés : les ankan (carré fermé) et shōminkan (petit carré ouvert). Dans le cas des ankan, la main est considérée comme fermée malgré la formulation d'un appel. Ce genre d'appel est surtout utile pour faire usage des bénéfices liées à la déclaration de carré, liés essentiellement au mur mort et à l'ajout de doras supplémentaires.

Enfin, deux yakus (rinshan kaihō et chankan) sont particulièrement liés à la déclaration de kan.

Agari

Situation pouvant donner lieu aux appels ron, kan, pon ou chii.

Agari 「アガリ」 est l'appellation générale d'une déclaration de tuile gagnante.

Ron

Ron 「ロン」 est une déclaration spécifique sur la défausse d'un adversaire, lorsqu'elle complète l'ensemble de la main. La main doit également comporter au moins un yaku. S'il est furiten un joueur ne peut pas déclarer ron, ce serait une faute sujette à la pénalité de chombo.

Priorité des déclarations

Ordre de priorité des déclarations :

  1. Ron ou Agari
  2. Kan ou Pon
  3. Chii

Il est impossible que kan et pon soient déclarés simultanément. Cependant, ils peuvent être déclarés en même temps que chii. En vertu des priorités, le joueur qui déclare kan ou pon obtient la tuile convoitée à la place du joueur ayant déclaré chii. La déclaration ron est en priorité sur toute autre déclaration.

Kuisagari

Kuisagari 「喰い下がり」 est une propriété de certains yakus qui perdent de la valeur s'ils sont réclamés pour une main ouverte. En volant une tuile défaussée et en ouvrant la main, un joueur sacrifie 1 han pour chaque yaku concerné pour ce privilège. Cette dévaluation peut être désavantageuse, mais dans certaines circonstances la baisse de valeur peut être compensée par une plus grande rapidité dans le développement de la main. Si certaines tuiles ont déjà été défaussées auparavant, un joueur peut se retrouver dans la nécessité de réclamer une tuile sous peine de risquer de ne pas pouvoir finir la main du tout. L'utilisation de dora peut compenser la perte de valeur due à l'ouverture de la main

Plusieurs yaku valant 1 han sont sujets à kuisagari, mais on considère plutôt qu'il ne sont valables que pour une main fermée. S'ils étaient autorisés dans le cadre d'une main ouverte leur valeur serait réduite à 0 han, ce qui n'aurait pas de sens.

Enfin, certains yakus ne sont pas sujets à kuisagari. La valeur de la main n'est affectée qu'en termes de fu, même ouverte elle garde sa valeur en han originale.

Yaku sujets à kuisagari

Les yaku suivants sont affectés par kuisagari :

De 2 han à 1 han De 3 han à 2 han De 6 han à 5 han
Sanshoku Honitsu Chinitsu
Ittsu Junchan
Chanta

Atozuke

Un effet secondaire de kuisagari concerne atozuke. Les réquisitions de tuiles peuvent mettre la main dans une situation où une des attentes n'aboutit pas sur un yaku valide. Cet aspect doit être considéré avec soin lors de la prise de décision pour la réquisition de tuiles.

Autre appels

Kan カン Déclaration de carré
Kita キタ Pioche d'une dora Nord
Riichi リーチ Déclaration de main prête
Tsumo ツモ Victoire par pioche

Comme ce ne sont pas des réquisitions, ces déclarations ne s'appliquent pas aux défausses.

Kan

En plus de réclamer une tuile défaussée pour former un carré, il est aussi possible d'ajouter une quatrième tuile que l'on a piochée à un brelan ouvert ou de former le carré à partir de quatre tuiles identiques que l'on a piochées.

Kita

Dans certaines règles à trois joueurs, la tuile de vent du Nord peut fonctionner comme une dora spéciale.

Riichi

Riichi 「リーチ」 est une déclaration de main prête. S'il le souhaite un joueur peut déclarer riichi avant de défausser, ce qui lui rapporte un yaku.

Tsumo

Tsumo 「ツモ」 est la déclaration de victoire sur pioche. Elle est applicable à n'importe quelle main, ouverte ou fermée. Si la main est fermée cela ajoute également un yaku, mentsumo. Même en situation de furiten il est possible de gagner une main en tsumo..

Ouvert vs fermé

Lors de la construction de mains de mahjong, la question la plus courante est de savoir s'il est souhaitable d'ouvrir la main. Pour commencer, les joueurs doivent connaître les yakus et leurs valeurs en han. Cela revient à poser la question : "Ouvrir la main est il intéressant ou vaut-il mieux rester fermer ?" Bien sûr les deux approhces ont leurs avantages et leurs inconvénients. Dans tous les cas cette décision conditionne la vitesse à laquelle une main devient tenpai.

Pour certains yakuman il est clairement avantageux d'appeler certaines tuiles. La difficulté intrinsèque aux yakuman rend nécessaire de voler des tuiles pour seulement avoir une chance de compléter sa main.

Liens externes